Noticias

Elena Rosell, “Il n'y a aucune raison que les filles doivent être plus lente”

Elena Rosell, "No hay razón por la que las chicas tengan que ser más lentas"

Valencia a commencé dans les sprints avec des vélos de 50cc, et après avoir traversé plusieurs championnats régionaux et de la pratique jusqu'à triathlon 17 ans 2008, a été invité par Kawasaki pour participer en tant que conducteur d'hôtes à Albacete. Ce était la deuxième visite à la piste La Mancha CEV. Il n'a pas gagné, mais ses débuts en tant que wild-card a abouti à une superbe seconde place. Oui, 15 jours plus tard, sur la même scène, Rosell a riposté essai proclamé champion du Championnat d'Europe en Féminas, et qu'elle a utilisé à cette race une 600 cc où presque tous ses rivaux se trouvaient vélos 1.000 cc. Six mois plus tard, dans la première course de la Coupe du Ninja 2009, Rosell nouveau dans l'histoire de notre pays à devenir la première femme depuis la CEV a été créée pour gagner une course d'une de ses catégories en lice et le plomb dans les concours plusieurs rendez-vous. À la fin, cependant, le titre ne est pas exécutée, mais leurs résultats ne sont pas tombés dans l'oreille d'un sourd, et cette année, Elena se est aventuré dans les eaux troubles de Stock Extreme

Solomoto: Nouvelle saison; nouvelle catégorie: Stock Extreme. Une occasion, cependant, Je suis arrivé au dernier moment.

Elena Rosell: Ce est. Jusqu'à un mois avant la première course était encore dans le doute fait ma participation dans le CEV. Obtenir le soutien nécessaire pour être ici cette année a été un grand effort, donc je dois remercier, et beaucoup, confiance certaines personnes et sponsors, comme Powerade et Kawasaki Espagne, qu'ils ont placée en moi. Suena le sujet, Je sais. Mais ce est vrai. Sans eux cela ne serait pas possible.

SM: Finition 27 de 41 dans votre première course avec votre nouveau vélo (Je suis allé vers elle pour la première fois le vendredi) et de l'équipement ne est pas mauvais.

ER: Bon, sans doute. (sourit timidement). Sincèrement, Je ai remarqué un changement de catégorie, depuis un Stock Extreme développe plus de puissance par rapport à la moto je ai roulé l'an dernier -NdR: La 600cc Ninja ZX-6R, Coupe Ninja Moto. Changer beaucoup de détails, pero todo es cogerle el sentiment a la cosa y ¡para adelante tú! Comme vous le dites, nouvelle moto, et de nouveaux équipements, Palmetto Kawasaki Racing, formation et expérience de championnat et qui, dès le premier moment je me suis senti très bien reçu et accueilli par tous ceux qui composent.

SM: Pour Albacete, la prochaine étape de la CEV et la piste que vous savez comment gagner, Est là pour demander plus?

ER: Ce et me demander ce que je! (Rire). Je ai gagné au niveau des jeunes et maintenant ce que je ai l'intention d'apprendre autant de rouler cette moto, Il Kawasaki ZX-10R, à profiter de toutes ses fonctionnalités. Allez de l'avant chaque sortie est primordiale pour moi et pour l'équipe, parce que cela signifie que nous allons de l'avant. ¿Albacete? Nous allons améliorer, vous êtes sûr. (sourires et clins d'œil).

SM: Quelle moto vous sentez-vous plus à l'aise: une 600 ou une 000, comme celui que vous pilote cette année?

ER: Ils sont différents. Le 600 et je avais fait, et maintenant je reçois à la 1000. Mais laissez-, qui sont à la fois amusant.

SM: L'année dernière, vous êtes devenu la première femme à remporter une course du Championnat Espagne.

ER: Ce était, la Coupe Kawasaki Ninja, dans la première course du championnat joué sur le circuit d'Albacete. Difficile à oublier.

SM: Et non seulement cela, mais vous avez mené le classement général du championnat de la Coupe Kawasaki Ninja à l'Equateur.

ER: Nous avons gagné la première course. Dans le second test, à Jerez, terminé segunda, et quand je suis arrivé à Valencia, près de la maison, Je ai souffert d'une chute à la fin de la ligne quand il a essayé de monter plusieurs positions après un mauvais départ; mon point faible de l'année dernière. Mais de toute façon, Je garde de bons souvenirs de ce stade, comme, en quelque sorte, les résultats exceptionnels de la saison dernière me ont aidé à être ici cette année.

SM: Mais en dépit de vos réalisations sur la volonté de l'asphalte ne se avère pas facile de trouver des sponsors pour vous et votre projet sportif confiance.

ER: Ce est un peu compliqué. Bon, a toujours été, mais je fais pleinement confiance dans le projet et dans ma capacité à aller de l'avant. Plus, Cette année, je sais que je dois remettre les gens qui ont été beaucoup impliqués dans ce domaine et autant que je espère que nous ferons vraiment bien.

SM: Pour votre CV et carrière, moins, vous devez partager avec grill italienne Paola Cazzola dans le monde Supersport.

ER: (Rire). Eh bien ... pas pour me déplaire. (plus de rires) Mais je pense que nous avons choisi la bonne voie. Nous apprenons des choses que dans l'avenir je peux aider de me engager à 100 % dans ne importe quel championnat. Est-ce que le monde Supersport? Qui sait.

SM: Vous vous entraînez dur pour être en pleine forme pour le championnat, Non frappe vous êtes en compétition dans le Monde d'Endurance?

ER: Train, Je l'aime. Je ai toujours joué beaucoup de sport, Puisque même 17 année je ai pratiqué le triathlon. Et dans un sens, je ne ai jamais détaché de sport, et comprenant trois disciplines que je aime vraiment et forment la base de ma formation. Il est également vrai que cette année je ai dû changer certaines habitudes et augmenter la force de travail, depuis 1.000 Cela exige. Sur la résistance globale, Il serait bon à l'avenir, mais pour le moment je veux me concentrer sur l'endroit où je suis et profiter pleinement de tout pour voir où nous pouvons aller.

SM: Au moins, Cette année, vous n'êtes pas seul. Deux filles partagent la vedette et l'aventure dans le CEV vous: Montserrat Costa, en 125GP, et Carla Calderer, en Moto2.

ER: Oui, ce est toujours bon. Pour ma part, je suis ravi que plus de filles pilote sur la grille. L'année dernière, ce était la seule. Et la vérité, Je aimerais penser que nous obtenons de bons résultats pourraient être utilisés pour ouvrir une porte aux filles dans le CEV, et les gens pour leur donner une chance; pour eux-mêmes et leurs possibilités confiance. Il ne ya aucune raison, sont des filles, doivent être plus lent. Je pense que nous avons montré l'année dernière avec la première victoire féminine, ou cette année, lutte face à face avec plus de 40 gars pilotes, avec les motos les plus puissantes et les plus rapides avec lequel vous pouvez exécuter en Espagne.

SM: Les deux sont des débutantes. Quels conseils donneriez-vous?

ER: Tout d'abord ne pas se précipiter, parce que tout dans la vie exige un apprentissage, toujours accompagné par un travail acharné et d'efforts à obtenir ce qu'ils entendent. Et comme un étalon primaire, pour les plus, mais pour tous les pilotes, pour être amusant. Seulement alors, ce est quand les choses tournent mal. Plus, comme dans tous les sports de compétition il ya des moments pas très bon, mais ils apprennent aussi des choses qui vous aideront à être mieux dans votre discipline, et une meilleure personne.

SM: Pensez-vous que vélos de course sont trop 'masculinisée'?

ER: Masculinisée, ils sont quelque peu. (Rire) Mais je me sens étrange du tout, parce que je suis un pilote est sur le gril.

SM: Avec la quantité de vélo il aime, et les milliers de conduite sur leurs vélos, Pourquoi pensez-vous pas plus de femmes pilotes?

ER: Il est assez difficile de vous faire confiance. La grille est formée dans son 99 % les hommes et les femmes peuvent, en plus défaut ce manque de confiance externe, avoir ce soupçon d'avoir cette pression sur nous, comme ayant une certaine manière si peu de regards tombent sur nous; pour le meilleur et pour le pire.

SM: Quel but vous fixez-vous pour cette 2010?

ER: Apprendre et progresser à chaque course pour terminer la saison parmi les catégorie la plus rapide.

Publié 17/05/2010

Source: www.solomoto.es

 



Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>