Noticias

Carla Calderer, “Mon but est de courir dans le Monde”

Carla Calderer, "Mi meta es correr en el Mundial"

Runners procès-monde par équipes 2008 et six fois en Espagne, celui-ci 2010 représente une rotation de 180 degrés dans la carrière de Carla, a décidé de changer le lycra pour le cuir et l'expertise de l'essai par la vitesse du CEV, même si son objectif va au-delà: course, au moins, preuve de MotoGP. Ainsi tout l'été, Dernière automne et l'hiver a alterner vos séances d'entraînement sur piste avec la pratique du supermotard.

Solomoto: Comment pouvez-vous rencontrer si tôt après votre entrée officielle dans le CEV?

Carla Calderer: Eh bien ... après le mauvais goût qui m'a laissé derrière Montmelo ... Vérité, désireux de ses débuts alors que de nombreux nerfs. Ce sera ma première course officielle et que cela plaise ou non imposer.

SM: Week-end compliqué à Montmelo.

CC: Oui. Je ai vraiment pas de chance et tout se est mal passé au premier obstacle, parce que dans la libre je ai souffert d'une baisse de curvón et à cause de lui que je ne ai pas pu faire ses débuts à la maison. Je ai senti une énorme impuissance et de rage.

SM: Vous ne pourriez tirer six tours le vendredi. Quels étaient vos sentiments?

CC: Les premières impressions étaient très positives, nettement, surtout parce que ce était mon premier contact avec le Moto2 dans un grand circuit.

SM: Votre petit Moto2 ou rien à voir avec le Montesa HRC-pilotabas sur vos dernières saisons dans les essais pour les championnats du Monde pour Féminas.

CC: Nous savons tous que rien avoir à faire une moto de trial avec une Moto2. (Rire). Je pense que je me adapte bien à cette nouvelle moto.

SM: Qu'est-ce que ce est vous coûte en apprendre davantage spécialité? Et ce moins?

CC: La vérité, tout me coûte beaucoup. Il est vrai que le fait de l'essai viendra choses faciles comme le gaz touchante, mais il ya beaucoup à apprendre. Techniquement, il est une spécialité complexe et avec peu ou très peu à voir avec élever ou abaisser pierres. Comme pour le moins ... Je dirais le rouleau dans régulièrement. Il lui a fallu bien.

SM: Comme transition des zones d'essais circuits asphalte vous avez pratiqué supermotard.

CC: Ce est. Pendant les premiers mois, je ai pratiqué beaucoup supermotard, puisque dans la vitesse ne peut pas entraîner tous les jours comme je le faisais quand je étais trialera. Le supermotard, dans ce cas, il est plus abordable et ce est une discipline ludique et allez prendre grand sentiment d'asphalte.

SM: Comment cela at-il eu partage piste de cuivre et de vous battre avec plusieurs pilotes.

CC: Je suis un pilote avec peu d'expérience dans le monde de la vitesse, donc je ai encore beaucoup à apprendre des autres pilotes sur la grille. Je avoue que je ai trouvé un peu étrange partage piste avec plus de personnes, puisque vous êtes le seul à l'essai. Au mieux de votre randonnée, mais vous êtes la seule personne à l'intérieur de la zone sur un vélo.

SM: Pourquoi la vitesse et aucun autre mode?

CC: Parce que je avais toujours attiré l'attention. Eh bien après l'avoir essayé ... Je peux dire que ce est un sentiment indescriptible; Remarques choses que les autres modes ne se sentent pas. Ce est l'adrénaline! (Rire).

SM: Pourquoi et pourquoi CEV Moto2?

CC: Le CEV est un championnat dans lequel vous apprendrez beaucoup, et certainement essentielle à jour Monde, alors ... Quoi de mieux formarme de championnat? Quant au choix du Moto2 ... Avec mon agent et Edu Blanch Pau Xarau, la personne qui a opté pour mon, pensait que ce était la meilleure catégorie dans laquelle il pourrait prendre les premières mesures.

SM: Laia Sanz, que vous connaissez, a choisi de tenter sa chance à Dakar.

CC: La vérité est que Laia de nombreuses années a ce projet en tête et savoir ce qui se prépare très soigneusement pour faire de Dakar de l'année prochaine. D'ici, je DESO chance dans votre aventure.

SM: Votre but est de participer à la wildcard mondiale.

CC: L'objectif est de bien faire dans le CEV pour gagner le droit de mettre fin cette année.

SM: Vous serez d'accord que ce est un pari fort pour quelqu'un avec si peu d'expérience.

CC: Je ne nie pas. Oui, Je sais que ce est un objectif très difficile pour l'instant, mais je pense qu'avec un travail bien fait après une saison complète pour apprendre et améliorer ... pourquoi ne pas?

SM: Dans le CEV vous participez avec Montserrat Costa, en 125GP, et Elena Rosell, en Stock Extreme.

CC: Il est très positif que il ya au moins une fille dans chaque catégorie. Je aimerais qu'il y ait plus.

SM: Avez-vous pu parler avec eux?

CC: Un Elena Rossell, je ai rencontré l'an dernier à une formation à Montmelo, alors qu'avec Montse je ai rencontré il ya trois semaines lors des vérifications techniques. Mais je ne ai pas encore eu l'occasion d'avoir une petite discussion avec eux.

SM: Le three're faire l'histoire dans le CEV. Vous êtes des pionniers.

CC: Oui, Ne pas? (Rire) Mais je suppose qu'ils, comme moi, un groupe considéré. Sincèrement, Je ne vois rien de spécial, depuis que je fais et faire la même chose que d'autres pilotes.

SM: Pensez-vous que vélos de course sont trop 'masculinisée'?

CC: Je suppose qu'ils sont 'masculinisée' de tout autour du grand spectacle de jet se, mais si nous nous intégrons progressivement dans ce monde de plus petites choses vont changer.

SM: La FIM parie gros sur les filles. Et pour montrer sa nouvelle campagne mettant en vedette Laia Sanz, Livia Lancelot y Leslie Porterfield.

CC: Oui. La FIM est pariant gros et vraiment pense que cela va faire de plus en plus de filles osent entrer dans cette discipline et d'autres spécialités de la moto.

SM: Avec la quantité de vélo il aime, et les milliers de conduite sur leurs vélos, Pourquoi pensez-vous pas plus de femmes pilotes?

CC: Non, vous ne allez pas le croire, mais une chose que je me demande souvent. Et honnêtement, je ne peux pas trouver une réponse logique. Je suppose que pour la peur de l'inconnu; face est un sport qui a toujours été 'Boy' ... Je ne sais pas.

SM: Ce qui vous rend des cibles plus rapprochées pour cette 2010?

CC: Ir aprendiendo carrera tras carrera, par l'expérience, et si possible essayer d'attraper des points.

Publié 16/05/2010

Source: www.solomoto.es


Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>